mardi 10 novembre 2015

Iron Bastards : « Boogie Woogie violence »



Cela commence avec un cri. Suivi d'un riff de guitare, façon Chuck Berry survolté, complètement déglingué. Puis viens la voix, gutturale, au-dessus de laquelle plane le sceptre de Lemmy. Bienvenue chez Iron Bastards ! Speedé, agressif, brutal, le rock façon Iron Bastards est placé sous le patronnage des années 1970 parfois mâtiné de métal contemporain, un écart temporel notamment perceptible dans les patterns de batterie à la double pédale (« I am the lizard »). C'est peu dire que le power trio Strasbourgeois joue vite et fort, à s'en crever les tympans (écoutez l'intro de « Breaking the past »). Même les plus endurcis risquent de plier sous les coups de boutoir répétés du groupe, véritables fils illégitimes et mal élevés de Motörhead. Un seul bémol, la longueur du disque, 18 titres (15 chansons et 3 titres live en bonus), c'est long et parfois un peu répétitif. Hautement appréciable néanmoins pour qui n'a pas froid ni aux yeux ni aux oreilles...
http://ironbastards.com/fr/

Aucun commentaire: