lundi 2 juin 2008

Empyr : The peaceful riot




La trajectoire d’Empyr ne ressemble en rien à celle, classique, d’un jeune groupe français. Composé, pêle-mêle, d’anciens membres de Pleymo (l’excellent bassiste Benoît Julliard), Watcha (le guitariste Frédéric Duquesne), Vegastar (le batteur Jocelyn Moze) et Kyo (le chanteur Benoît Poher et le guitariste Florian Dubos), Empyr se retrouve dès son premier album signé sur une major, Sony, et ledit album a été enregistré à Los Angeles sous la houlette du producteur Ken Andrews. Alors évidemment, le nom qui fâche a été lâché un peu plus tôt : Kyo, les rois de la teenage pop, déguisés en groupe néo métal, groupe particulièrement anecdotique s’il en est. On se souvient encore d’eux jammant avec Johnny Hallyday ou bien encore du chanteur Benoît Poher prenant des cours de chant à la Star Academy. Tout ceci est bien éloigné de la thématique habituelle de ce blog.

Pourtant, il faut donner une chance à Empyr. La trentaine arrivant, les membres d’Empyr, ont ce privilège de l’age, il faut bien qu’il y en ait un, la maturité. The Peaceful riot est un album beaucoup plus sombre que tout ce que Kyo a pu enregistrer auparavant, plus proche du Pleymo de la fin. Enregistré intégralement dans la langue de Shakespeare, le thème du nouveau départ se tient du début à la fin du disque et se retrouve dans les titres des chansons : « new day », « birth »… Et il convient également de rendre justice au chanteur Benoît Poher, qui a une belle voix, capable de monter assez haut dans les aigus, tout en restant mélodique, et qui hurle aussi très bien dans le mike. C’est d’autant plus agréable que le garçon a, enfin, trouvé autre chose que des histoires d’amour ado à chanter. Quant à la musique, ses comparses lui tissent une toile plutôt métallique qui n’oublie pas pour autant la mélodie. On n’est dans le fond pas très loin de Tool, mais en plus accessible. « The Peaceful riot » donne d’emblée une stature internationale à Empyr, ce qui est peut-être ce qui peut leur arriver de mieux, l’ombre de leurs anciens groupes, étant un peu lourde pour la France.

http://www.empyrmusic.com/
www.myspace.com/empyrmusic




Empyr "New Day" Clip (Réalisé par Mark Maggiori, ex chanteur de Pleymo)
by yan202


4 commentaires:

saab a dit…

Oui il faut toujours donner une seconde chance, les "artistes" peuvent changer et ce groupe en est une preuve évidente, je me souviens de l'hystérie que provoquait Kyo à l'époque je trouvais cela risible car je ne supportais pas leur musique mais le chanteur semble avoir murît et ne joue plus sur les cordes trop faciles pour midinettes.

dj duclock a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
dj duclock a dit…

ça me semble assez grosse cavalerie déjà vu et entendu, un peu en toc, tout au moins pour ce morceau "New Day"...

My Head is a Jukebox a dit…

@ Dj Duclock : Oui, je suis d'accord dans la mesure où ce n'est pas franchement original. Mais, à mon humble avis, ça reste sacrément efficace. Et pour ma part, c'est comme cela que j'apprécie ce disque...

@ Saab : Oui ils évoluent et pour résumer même si empyr ce n'est pas l'album du siècle, c'est bien foutu quand même. Je pense que cela vieillira mieux que Kyo...