lundi 26 juillet 2010

Sandra Nkaké, Paris Jazz Festival, Parc Floral, 25 juillet 2010.


Comme, hélas, hélas, hélas, bien souvent lors des concerts gratuits, c’est la foire d’empoigne dès que l’accès à l’auditorium du Parc Floral est ouvert. C’est un véritable sprint qui commence, tout le monde court comme des dératés, et pousse toi de là que je m’y mette, et moult incivilités au programme. Les gens sont fous ! Mais comme le veut l’adage, et on à eu l’occasion de le vérifier en ce dimanche après-midi, la musique adoucit bel et bien les mœurs. Et cela tombe bien par ce qu’avec une artiste de la trempe de Sandra Nkaké (et de son groupe) sur scène, on est plutôt bien servi en matière de bonne musique. Dans la foulée de son excellent album « Mansaadi », sorti il y a deux ans déjà, Sandra Nkaké occupe la scène du Parc Floral en ce dimanche accompagnée de ses six musiciens : claviers, guitare, basse, batterie, sax et trompette. Le cocktail musical de Sandra débute avec une bonne dose de jazz mélangé de soul et de R n’B parsemé d’influences africaines chères à son cœur. Mais c’est aussi une Voix, profonde et grave et dotée de capacité étonnantes. Sur scène Sandre virevolte, avec grâce et légèreté, comme une ballerine aux pieds nus. L’échange avec le public est capital pour elle : «Vous vous êtes piégés tout seuls, vous êtes une chorale de fous, il va falloir chanter maintenant ». Et Sandra de faire participer le public. Plus qu’un excellent concert, une dose énorme de bonne humeur et de joie de vivre, qui s’est terminée par un très touchant échange a cappella avec le public.
http://www.sandrankake.com/
www.myspace.com/sandrankake

1 commentaire:

Sanderella a dit…

Merciiiiiiiiiii!!!!
Nous avons passé un moment magique sur cette scène.

Peace