mercredi 23 juillet 2008

Trus’me : « Working nights »


Trus’me. Fais-moi confiance. Mais qui se cache sous ce mystérieux patronyme ? D’où viennent ces sons étranges ? Trus’me, fais-moi confiance, c’est ce que j’ai fait en achetant ce CD sans jamais en avoir entendu parler avant (ou même depuis) ; pris que j’étais par un esprit aventureux assez soudain, mais surtout inspiré par la pochette (et encore, vous n’avez pas vu le verso). Maintenant qu’en est-il exactement, de cet opus, est-il digne de confiance ? Première chose, l’album est instrumental et mélange sons electro et sensibilité soul. Le tout est parsemé de samples de dialogues de films, en interlude, qui donne à ce disque son aspect cinématographique, comme la bande originale d’une série B d’exploitation 70’s imaginaire. Le son, les rythmes surtout, sont assez modernes, on n’est plus ici dans une approche rétro/vintage, Trus’me est résolument tourné vers le présent, le futur, sans pour autant oublier les bases, bien souvent samplées. L’ensemble sonne très ambiant, voire hypnotique par moments, mais ménage quelques portes de sorties vers des ambiances plus disco et des sonorités africaines. Bien qu’étant plus naturellement porté vers des grooves plus « organiques », j’ai malgré tout trouvé mon compte à quelques reprises dans ce « Working nights ».
www.myspace.com/trusme

2 commentaires:

dj duclock a dit…

Ouaip, la chose à l'air de bien tenir la route et je sens que je vais me laisser tenter... Un gars de chez Poin Poin en causait aussi dernièrement. J'ai quand même un peu la frousse que ce soit trop "Lounge" pour mes zozors... Mais bon sang la pochette est une réussite.

My Head is a Jukebox a dit…

Hello DJ, ravi de te revoir par içi ! Personnellement, je n'ai pas trouvé le disque trop "lounge" et la pochette, je crois que c'est la meilleure de l'année !
@+
Régis