samedi 14 novembre 2009

Pura Fé : Full Moon Rising




Sur ce nouvel album, la chanteuse indienne d’origine Tuscarora, Pura Fé, ratisse large et voit les choses en grand. Un opus du genre maousse, 17 titres et 74 minutes, au temps du vinyle cela nous aurait fait un beau double album. Ce tout nouveau « Full Moon Rising » marque une évolution musicale très nette. Il est vrai que le disque précédent « Hold the rain » était une sorte de climax du blues acoustique de la demoiselle, dans le genre il est difficile de faire mieux. Alors autant éviter la redite et tenter d’envisager les choses différemment. D’où cette collaboration avec des nombreux rappeurs, dont les interventions émaillent le disque. Deux expressions différentes d’un même cri. Où bien alors ce son beaucoup plus électrifié qu’à l’accoutumée. Dans le style « Borders » est une belle réussite, la rythmique à la « wha-wha », assez hendrixienne, se mariant très bien avec la voix puissante de Pura Fé. Sur ce disque, cette dernière paraît plus concernée par le chant, mais c’est avec plaisir qu’elle retrouve sa guitare lap-steel acoustique : « Hard time killing floor » (reprise de Skip James), "My Angel" (sept minutes, la plage la plus émouvante de l'album), « Flight tonight » et « Woman sacred » sont d’autres réussites plus représentatives de son style habituel. C’est comme ça, on ne se refait jamais tout à fait… Enregistré sur sa terre natale de Caroline du Nord, cet opus se teinte parfois de country : « **** 4 Daughters », « Great Gandpah’s banjo » aux rythmiques jouées au banjo. Comme toujours Pura Fe émaille le tout de chant Indiens traditionnels. Dépaysement garanti.
http://www.purafe.com/
www.myspace.com/purafe




1 commentaire:

Cyrielle Weber a dit…

Bonjour,

La Caroline du Nord n'est pas sa terre natale. La "demoiselle", qui est en fait une grande dame, est née à New York City...